À la découverte de l’Asie

 

Le taxotere ayant eu le résultat escompté mais devenant trop toxique pour mon corps, mon oncologue a décidé de me faire une pause de traitement (youhou). On s’est dit avec mon homme, que c’était l’occasion de partir quelque part se ressourcer un peu. Nous avions d’abord opté pour le ski, puis on s’est dit que le ski c’était toujours faisable sous traitement, qu’on restait en France, qu’on aurait d’autres occasions de partir, que c’était plus gérable qu’un gros voyage. On s’est dit que c’était le moment de faire un voyage qu’on aura peut être jamais l’occasion de refaire car ce n’est pas tous les jours qu’une pause de traitement s’offre à nous ! Le choix a été vite fait car on en rêvait depuis 3 ans, LA THAÏLANDE !

FB46740E-2E54-4102-8791-703BCCB395C5

L’ACCORD DES MÉDECINS :

J’ai appris le 4 janvier que j’allais faire une pause, le 15 janvier j’avais ma dernière injection de chimio, mon prochain TEP était fixé au 25 février, on a pris la décision le 10 janvier, on avait à peine 15 jours pour organiser un si gros voyage. La première chose à faire était d’avoir l’accord de mes médecins.
Étape 1, oncologue OK mais avec visite dans le service des maladies infectieuses et tropicales.
Ils tcheckent mes vaccins, pour la Thaïlande il me fallait : le vaccin de l’hépatite A (que j’ai dû donc faire) et DTCP (diphtérie, tétanos, coqueluche et poliomyélite) il y a un rappel obligatoire à 25 ans, mais c’est un vaccin interdit sous chimio, je ne l’avais donc pas fait, et je ne pouvais toujours pas le faire (3 mois après une chimio) mais je l’avais fait à 18 ans et il couvre pendant 10 ans alors j’étais encore protégée OUF ! (Il n’y a aucun vaccin obligatoire pour la Thaïlande mais c’est conseillé pour les personnes fragiles)
Traitement préventif du pallu uniquement si vous allez dans la jungle.
Je repars avec une page complète d’ordonnance : antibiotique en cas de fièvre, en cas de sang dans les selles, smecta, tiorfan, dolipranne, spasfon, anti nausée, antiseptique, anti moustique, pansements, compresses et tutti quanti, je pense que je suis partie avec plus de poids de médicaments que de vêtements ahaha.

94221F6E-92AB-4907-BC7B-305ECBDDFFD4

Je dois aussi faire une piqûre de lovenox les jours de vols pour éviter les phlébites. Bas de contention pour de vol. Prise de sang quelques jours avant, et oui je ne savais pas mais peu de globules rouges est dangereux pour prendre l’avion, (autorisation à 9, j’étais à 9,5, donc j’ai eu une droit à une transfusion le jour du départ, et puis comme ça, ça m’a boosté pour le voyage hihi)

 

 

1F19F2BF-8B44-4DD7-A4BF-EBF424632635

 

Et me voilà parée pour partir ! Manque plus qu’à organiser notre séjour et la valise.

ORGANISATION DU SÉJOUR :

  • Nous sommes partis du 31 janvier au 9 février, ce qui faisait 8 jours sur place, court mais intense ! (Pour profiter tout en se reposant je recommande de partir un peu plus longtemps, nous avons dû condenser les journées pour faire tout ce que nous voulions)
    Nous sommes partis avec Etihad Airways (que je recommande car nous n’avons eu aucun problème), j’ai fait la demande d’une chaise roulante pour les transferts lors des escales, le service a été au top, n’hésitez pas à appeler le SAV pour faire toute demande particulière pour les vols.
    Nous avons atterri à Phuket et j’ai réservé un hôtel à Karon à 1h de l’aéroport : BAAN KARON HÔTEL. Après m’être renseignée sur les différentes ville c’est Karon qui m’a paru le mieux, à 15 min des animations type Patong, mais ville très calme et avec belle plage, c’était le bon compromis.

 

  • Pour la Thaïlande la majorité des gens recommandent un peu de partir en roots sans rien réserver, car il y a beaucoup d’îles à visiter, et de choisir sur place quelle île on préfère pour dormir car on trouve toujours des dispo dans les hôtels.
    Avec mon petit cœur fragile et 2 semaines après la chimio je me voyais mal trimballer ma valise tous les 2/3 jours et de voyager d’île en île avec mon gros sacs. On a donc choisi l’option de réserver 1 hôtel fixe à Phuket, de prendre en plus des sacs à dos, et de partir sur les autres îles au jour le jour, quitte à dormir sur place, tout en laissant le plus gros à notre hôtel principal.
    Alors oui ça a un coût, payer plusieurs hôtels en même temps, mais je voulais me faire plaisir, ne pas me restreindre, et ne pas non plus m’épuiser à porter mes affaires partout. Alors c’était grand confort.
    Notre hôtel c’était : Baan Karon hotel, un hôtel au top du top, personnel parfait et à votre dispo, chambre grande et propre, ménage fait chaque jour, lit fait, bouteilles d’eau à disposition chaque jours, literie ultra confort (lit King size), climatisation, grand balcon, massages, bar dans la piscine, grande piscine belle propre, et décorée, on a vraiment kiffé kiffé kiffé (j’insiste lol) l’hôtel !
  • C’est un 3 étoiles, mais il faut savoir que le standing est supérieur en Asie, alors ça valait bien un 5 étoiles ici. Si vous cherchez un hôtel à Karon, foncez ! (Seul hic, un peu loin à pied du centre ville et plage pour les personnes qui ont du mal à se déplacer, 1km à pied un peu compliqué pour moi, mais vous trouvez des tuktuk, taxis super facilement et pas cher, loc de scooter en bas de l’hôtel) Vous avez des tuktuk directement en bas de l’hôtel, 200 bahts pour descendre à la plage (5e) .

8C7C5B8D-B21C-492E-8DAD-D00F6889EB43
Pour les modalités : l’hôtel a été réservé avec Booking.com, puis je suis rentrée en contact par email pour confirmer notre arrivée, et réserver le transfert aéroport-hôtel, et le vol directement sur le site de la compagnie, en comparant d’abord les prix sur Illigo, et kayak. Nous avons hésité à réserver l’ensemble sur une plateforme tel qu’expédia, mais pour les assurances ou autre en cas de problèmes c’était plus sûr de tout faire directement avec les compagnies. Nous n’avons pas pris d’assurance voyage, car les maladies déjà connues ne sont pas prises en compte, et que nous avons tous les 2 une carte premier pour les urgences.

Voilà notre voyage était prêt !

NOTRE SÉJOUR :

JOUR 1 : LE JOUR DU DÉCOLLAGE

  • Nous sommes partis le jeudi 31, pour arriver là-bas le vendredi fin d’après-midi midi. Nous avons eu 2 vols de 6h, et une escale à Abu-Dhabi de 2h, le voyage était épuisant, et très long ! On a assez mal vécu le vol, nausée, fatigue extrême … Il faut savoir que là-bas 18h30/19h il fait nuit. Nous avons atterri vers 18h, et après 2h de taxi pour arriver à l’hôtel, taxi que nous avons directement réservé en amont avec l’hôtel, (les routes de Thaïlande sont extrêmement bouchées ! Pire que le périphérique à Paris), nous sommes arrivés à l’hôtel il faisait déjà nuit, et nous étions épuisés … ni une ni deux, nous avons dîné les restes de sandwich dans nos sacs, et de suite au lit pour attaquer en forme le lendemain.

 

JOUR 2 : KATA, KARON, PATONG

  • Nous sommes partis visiter la plage et ville de Kata, faire le stock d’eau (on ne peut pas boire l’eau du robinet, donc on a préféré aussi prévoir pour le brossage de dent et avoir assez d’eau pour le séjour)échanger notre argent (vous trouvez des bureaux de change tous les 200 mètres mais prévoyez de ramener du liquide de France car les frais bancaires sont très élevés) et acheter une carte de téléphone pour communiquer plus facilement (la vie en Thaïlande est très peu chère pour nous occidentaux, une carte sim ne vaut quasiment rien). Premier tour de TukTuk pour remonter à l’hôtel, puis on a fini par louer un scoot pour aller manger au bord de la plage à Karon, spécialité de la bas, nous avons mangé du Pad Thaî et se baigner à Karon Beach.

 

  • Le soir direction Patong pour le dîner et la soirée, alors Patong c’est particulier, c’est le monde de la fête, du shopping, de l’alcool, de l’extravagance, (beaucoup beaucoup de monde, les contre façon, les bars, les prostitués, les boites) mais je pense que c’est à voir une fois !

 

 

JOUR 3 : BIG BUDDHA, CHALONG, PHUKET TOWN

  • Nous avons loué un scoot pour la journée ( 250 bahts = 7euros) pour visiter Phuket.
    Big Buddha, Le temple de Chalong et son marché, puis le vieux Phuket (phuket Town) et son marché nocturne. Le midi nous avons mangé dans un restaurant en hauteur juste à côté du Big Bouddha la vue était juste à couper le souffle. Cette journée a été très fatigante, si nous étions restés plus longtemps, il aurait été préférable d’étaler ces visites sur plusieurs jours.

 

 

JOUR 4 : SIMILAN ISLAND

  • Levé 5h pour une excursion à Similan Island. Similan est un archipel de 9 îles non habitables, on peut alors le visiter uniquement en excursion, mais sincèrement ça vaut le détour car je n’ai jamais vu une eau aussi transparente que là-bas. C’est l’un des plus beaux parcs nationaux maritimes de Thaïlande, des îles desertes recouvertes de jungle, des plages à l’eau cristalline, et une vie sous marine incroyable ! Mais journée très fatigante, un départ à 6h et un retour à l’hôtel vers 20h. Et pour l’envers du décor, des îles un peu gâché par le tourisme et les parkings à bateau …
    La Thaïlande est ultra développé pour le tourisme et ce genre d’excursion, il vous suffit de réserver dans une agence, et un mini van vient vous chercher devant votre hôtel, et vous déposera au même endroit pour le retour, et vous ne vous occupez de rien à part de kiffer et payer ;P
    Bon bien sûr, essayez toujours de négocier un peu le prix, on peut réussir à diminuer de 1000 bahts.

 

 

JOUR 5 : DAY OFF

  • Repos à l’hôtel et farniente à la piscine

 

 

JOUR 6 : KHO PHIPHI

  • Départ tôt le matin pour Kho PhiPhi, nous avons pris un taxi direction Rassada Pier (port de Phuket) où nous avons pris un speed boat, 1h et nous voilà à KhoPhiphi (2h en ferry et moins cher mais on était pressés ahaha) kho PIPI c’est THE île à faire, bon certes, très touristiques mais tellement magnifique. (Pour cette excursion on a tout fait par nos propre moyen car on voulait faire le programme qu’on voulait sur place, et y passer une nuit, et je pense qu’on profite moins de tout ce que Kho PhiPhi à offrir en excursion en groupe)
  • Kho PhiPhi est une île sans aucune route, aucune circulation. A l’arrivée vous avez la jetée, avec les restaurants, boutiques souvenirs et hôtels tout le long, c’est là le centre ville on va dire, où tout se passe. Le reste ce sont des plages et de la jungle, on se déplace donc uniquement en taxi bateau ou à pied. Vous avez des hôtels sur d’autres plages que celle de la jetée mais uniquement accessible en taxi bateau du coup.
    Les paysages de cette île sont tout simplement à couper le souffle, il faut vraiment la faire, mais y rester 3 jours suffit largement. (Il faut savoir qu’à l’arrivé sur les iles il faut payer 20 bahts pour le nettoyage et préservation de l’île)
  • Nous avons choisi un hôtel sur la jetée à 10 min à pied exactement de toutes les animations afin que tout nous soit accessible facilement mais sans être trop dérangés par le bruit la nuit. Nous avons passé la nuit dans une cabane en bord de mer, tout simplement só romântico ! Mais je ne vous la conseille pas du tout, notre cabane était merdique, pas très propre, pas d’eau chaude, pas d’électricité la nuit, la salle de bain laissait à désirer, les draps housse sales, pas de drap, uniquement un plaid de Chelsea (oui oui Chelsea l’équipe de foot) et tout ça pour un prix hyper élevé, mais bon pour une nuit ça nous a suffi ! Mais je vous conseille de trouver mieux (l’hôtel : phi phi sea view ressort) et la prochaine fois je réserverais surtout avant !

30CE9949-37A0-478F-9A48-2691322BA4A7CDF51EE4-E9A1-4F16-9323-3E56C8EBD7FD

En journée nous avons pris un taxi bateau pour 4H, qui nous a fait visiter les coins et plus belles plages de l’île. Le bateau vous lâche sur les plages, ou en mer pour faire du snorkeling et vous restez autant de temps que vous le souhaitez sur chaque spot. Il y a Kho pipi Don, là c’est habitable, c’est là où nous passions la nuit. Et Kho pipi Ley, autre île de kho pipi en gros, non habitable accessible uniquement en bateau, c’est l’île où se trouve la plage du film « The Beach » avec Leonardo Di Caprio. Nous avons donc surtout fait le tour de Kho pipi Ley avec ce bateau.

  • Nous avons fait en particulier Monkeybeach où vous pourrez être au contact des singes, les singes rôdaient aussi prêt de notre cabane, alors attention à ne pas laisser les affaires traîner dehors ! Ils volent tout ahaha
    Nous voulions donc faire Maya beach, plage du film la plage, mais qui est fermée car trop détériorée par le tourisme, mais on peut y faire du snorkeling de loin.

 

  • Je crois que ça a été une de nos journées préférées de notre séjour.
    Le soir nous avons dîné en bord de mer, du fried rice, spécialité aussi de la bas, puis balade le long de la jetée autour des animations.
  • Il y a aussi le super point de vue de Kho pipi à faire à pieds, avec 40 min de marche dans la jungle qui est vraiment à faire, avec ma santé malheureusement nous n’avons pas pu. (L’accès à ce point de vue est de 30 bahts)

Le lendemain, nous reprenions le bateau pour Phuket en début d’après midi, alors nous avons juste eu le temps de nous lever, manger (un bon mcdo cette fois ça me manquait trop ahah) et c’était le départ.

 

JOUR 7 : ÉLÉPHANT CARE PARK PHUKET – SANCTUAIRE DES ÉLÉPHANTS 

  • Je voulais à tout prix faire une activité avec des éléphants mais sans pour autant contribuer à l’esclavage et à la maltraitance des animaux. Alors j’en profite pour faire de la prévention, les balades à dos d’éléphants font partie des maltraitances et ce n’est pas tout le monde qui est au courant. Un éléphant ne peut supporter que 100 kilos malgré sa grande taille, et c’est déjà le poids de la nacelle seule ! Alors imaginez avec parfois jusqu’à 6 touristes dedans, les éléphants sont enchaînés par des chaînes, et afin d’être soumis à l’être humain, les hommes pratiquent sur lui le « phajaan » en gros ils cherchent à briser l’esprit de l’éléphant, ils sont battus, affamés et privés de sommeil.

 

  • Après m’être renseignée, j’ai découvert qu’il y avait de plus en plus de sanctuaires pour éléphants, qui justement sont sauvés du tourisme pour être mis dans ces sanctuaires, pas de balades, pas de chaînes, on peut, le temps d’une journée donner à manger et laver les éléphants, alors nous avons opté pour ça; alors bien sûr un animal sera toujours plus heureux à l’état sauvage, mais ayant été soumis à l’homme ils ne sont plus capables de se débrouiller tout seuls.
  • L’expérience est géniale, ce n’est pas tous les jours que l’on est aussi proches d’éléphants, que l’on se baigne avec eux, qu’on leur donner à manger…. C’est tout simplement magique, maintenant j’ai des doutes sur leur réel bonheur dans ces sanctuaires, où la journée des éléphants est ponctuée par des visites de tourismes, et sont quand même poussés à poser avec nous en photos.

 

Si vous souhaitez aller dans ce même sanctuaire :

– le petit plus : on vous offre les tee-shirts que nous portons sur nos photos, un photographe est présent et vous pouvez récupérer toutes les photos sur Facebook gratuitement.

JOUR 8 : THE COMEBACK 

  • Notre séjour arrive à son terme, les yeux et la tête remplis de magnifiques souvenirs. Le vol du retour a été aussi dur que l’aller, long et fatiguant mais toujours aussi agréable et à nos petits soins concernant les transferts en chaise roulante et autres services.
  • Après un dernier repas dans le restaurant de notre hôtel, notre vol est prévu pour 20h le soir (j’avais mal calculé mon coup, j’ai réservé un taxi pour 14h au lieu de 16h, nous avons donc attendu 4H à l’aéroport alors que l’on aurait pu profiter encore quelques heures de la piscine mais tant pis). Nous sommes arrivés à Paris à 7H du matin… dans le froid ! Heureusement mes beaux parents étaient là à l’arrivée en voiture et avec le petit déj en prime, toujours bien accueillis ahaha !

MON AVIS :

  • La Thaïlande est un pays merveilleux avec un peuple aussi admirable que ses paysages. Les thaïlandais sont d’une gentillesse, ils seront toujours présents pour vous aider et vous guider, ce n’est pas le pays du sourire pour rien, ils bichonnent leur petit touriste ! Le pays est hyper safe, une femme peut se promener à 3/4H du matin sans aucune crainte et aucun risque. Chaque moto est posée sur les trottoirs sans attache avec casques dessus.. personne ne vole rien. Ils sont sereins, et calmes, mais ne pas les chercher ou vous mettre à dos des groupes, car vous serez toujours en tort ! Respectez-les, négociez le prix dès le début avec eux, fixez les règles et tout se passera à la perfection.

 

  • Il ne faut pas rester sur le continent trop longtemps, les plages ne sont pas extraordinaires, c’est sale et ça ne sent pas très bon, les lieux paradisiaques sont véritablement les îles ! Et si vous voulez vraiment vous échapper choisissez des îles moins connues que kho pipi ou khosamui, et là vous aurez des plages cristallines pour vous tout seul !

 

  • Personnellement je préconise de faire vos réservations d’hôtel à l’avance concernant les hauts standings, car oui il y aura toujours de la place avec des chambres à 20euros sans piscine mais ne vous attendez pas un truc luxueux, personnellement quand je pars en vacances c’est vraiment pour me faire plaisir alors je préfère avoir tout de prêt et être sûre de mon hôtel, je ne l’ai pas fait pour Kho Pipi et j’ai regretté, surtout en haute saison (janvier-février) je vous conseille vraiment de réserver à l’avance.
    Je trouve les prix pas si bas que ça concernant les hôtels, en tout cas en haute saison, et bien qu’on nous disait la négociation facile là-bas, on a plutôt été surpris que certains TukTuk nous laissent en plan quand on essayait de négocier. Après avoir parlé avec des français, en effet il devient de plus en plus difficile de négocier en Thaïlande et d’autant plus en haute saison. Pour le reste, vêtements, souvenirs, excursions, essayez toujours, mais ça devient vite fatiguant.
  • La vie reste quand même très accessible là-bas pour nous occidentaux, pour 8 jours du coup pour 2, vols, hôtels, restaurants chaque jour, et achats, nous en avons eu pour 3000 euros.

LES CONSEILS :

  • Prévoyez bien votre trousse de santé et ordonnances avant le départ
  • Suite à mon aventure je conseille de quand même réserver votre hôtel depuis la France si vous voulez vraiment quelque chose de bien, car oui vous trouverez toujours des hôtels dispo à 20emais très simples.
  • Négociez les prix, mais c’est de moins en moins faisable là-bas surtout en période haute où ils savent que de toute les manières il y a des touristes alors profitez avant tout (et puis ils sont pauvres, vous le verrez par vous-même et les prix sont déjà très bas, alors si on peut contribuer à leur donner 10e de plus pour manger ou autre)
  • Ne buvez jamais l’eau du robinet, ni même pour vous brosser les dents. Pas de fruits, ou crudités, pas de glaçons dans les verres, pas de jus de fruits. Manger uniquement des choses bien cuites pour être sûr de ne pas avoir la tourista, car l’hygiène n’est malgré tout pas la même qu’en France, j’ai eu juste un peu de mal avec ça.
  • Achetez le guide du routard si vous souhaitez avoir de bonnes adresse (perso je suis partie avec le guide du routard et le petit futé)

Notre sejour en image et en musique. 

J’espère que mon article vous a plu, que mes photos vous ont fait rêver

Et si vous avez d’autres questions et bien n’hésitez pas à me les poser en commentaire ou en privé !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :