Interview – (par Flawless-wife)

L’instagrammeuse « Flawless-wife » qui partage sur son instagram des interviews, témoignages, reportages sur des sujets divers de la société et sur des personnes qui ont vécu des choses fortes.

Elle m’a donc contacté afin de partager mon parcours sur son insta via un interview, je le partage ici avec vous pour ceux qui n’ont pas instragram :

Voici l’interview de Fanny (@itsfannystory), une femme que je suis depuis un moment, elle se bat contre un cancer rare. Son tempérament, sa force, et sa positivité m’ont vraiment marqué ! C’est une véritable leçon de vie.

  • Comment pourrais-tu te présenter en quelques mots?

Je m’appelle Fanny, je suis de nature plutôt impulsive, dynamique, et extravertie.

33396205_1721745961271909_1418985077802532864_n

  • Tu as 25 ans tu te bats  aujourd’hui contre le cancer. Comment tout a commencé ?

J’avais 23 ans à l’époque, j’étais en master 2 communication, j’étais très sportif. J’avais de plus en plus de douleurs aux ventres, et je sentais une boule dur qui poussait dans mon bas ventre, j’ai pensé m’être fait mal au sport, ou éventuellement être enceinte. J’ai passé une échographie, on m’a  appris que j’avais une masse de 10 cm, j’ai été hospitalisé pour passer des examens complémentaires. Et 2 semaines plus tard on m’a convoqué pour m’apprendre que j’avais un sarcome des tissus mous de haut grade au niveau du péritoine, une tumeur desmoplastique à petite cellule ronde, un cancer rare et agressif.

  • Qu’as tu ressentis en apprenant la nouvelle ? 

C’est assez particulier, 3 semaines avant j’étais entrain de m’éclater en boîte de nuit. Le cancer est une maladie silencieuse, je n’avais aucun symptôme à part cette boule, alors ça a été un peu comme si on me disait le mot « carotte ». J’étais loin de me rendre compte de ce que j’avais. Ma première question a été si je pouvais continuer le sport. Je n’avais personne dans mon entourage qui avait eu un cancer agressif, je ne savais pas ce qui m’attendais. C’est particulièrement mes parents qui ont mal vécu la nouvelle.

  • Comment as tu vécu le regard des gens ?

Je n’y ai pas pensé, j’ai surtout pensé à mon entourage quand on m’a présenté les effets secondaires des traitements, en me disant que d’ici 3 mois j’allais être seule. J’allais être fatigué, j’allais moins sortir, les amis tiennent un temps mais ils finissent par se lasser … Mais j’ai été agréablement surpris, ils ont tenu 2 ans, ils ont malgré tout fini par se lasser, mais tant pis les principaux sont la.

  • Qu’est  ce qui a été mis en place pour lutter contre la maladie ? Pour t’aider dans ce combat ?

On a commencé par une chimio très très forte sur 3 mois, j’ai acheté une perruque, on m’a appris à bien m’hydrater, à comment manger et vivre pendant les chimiothérapies. J’ai été extrêmement malade pendant ces 3 mois. Puis on m’a opéré, on a coupé mes tumeurs, puis j’ai subit une CHIP, une chimio intra-péritonéal pendant l’opération. Malheureusement ça n’a pas été suffisant, le cancer c’est métastasé un peu partout dans mon ventre, on est a la recherche d’un traitement pour stabiliser depuis septembre 2016.

33384851_1721746031271902_8735821973776498688_n.jpg

  • Tu es une miraculée raconte nous ce moment où tu as contredis la médecine. 

Suite à l’opération et la CHIP, j’ai fait des hémorragies à plusieurs reprises, j’ai donc été réopéré à deux reprises, mais mon cœur déjà affaibli par les chimios n’a pas tenu aux multiples anesthésies. J’ai fait un arrêt cardiaque en plein bloc opératoire, ils n’ont pas réussi à faire repartir mon cœur correctement, j’ai donc été placé en coma artificiel avec une ECMO (un cœur artificiel). Pour les médecins c’était la fin, soit je m’en sortirai pas, soit avec un arrêt cardiaque de 18 min je serais un légume. 10 jours plus tard ils tentent de baisser les sédations et miracle, mon cœur réussi à battre sans ECMO, à très faible allure bien sur, et je reconnais les gens autour de moi.  Les médecins ne l’expliquent pas. Aujourd’hui ça m’a laissé de grosses séquelles au cœur, une insuffisance cardiaque qui m’empêche de vivre 100% comme je le voudrais.

  • Est ce que vivre avec un cancer a changé ta perception de la vie ?

Le cancer a été un tremplin pour moi, bizarrement. Tout à changé dans ma vie et en mieux. J’ai appris à prendre de meilleures décisions, j’ai rencontré l’homme de ma vie. J’ai appris à aimer mes proches à fonds, et eux aussi ont appris à aimer d’avantage. J’ai pu accomplir des choses que je n’aurais jamais accomplies sans être malade.33490020_1721746011271904_2302584623684648960_n.jpg

  • Je vois que tu dégages beaucoup de positivité, comment fais tu ? Où trouves tu ta force?

J’ai essayé de voir le cancer comme une alerte et non comme un ennemi. Comme un ami justement qui me dit « stop qu’est ce que tu fais de ta vie la ? ça va plus ! » parce que en réalité c’est ça, c’est le corps qui se fâche, et je pense qu’il faut apprendre à vivre en le combattant c’est-à-dire en vivant mieux, en respectant son corps et ses envies, et c’est ce que je fais au quotidien. Toujours voir le verre à moitié plein, ne pas voir le cancer comme une fatalité, mais comme le début d’une nouvelle vie. Je pense que plus on est heureux plus le cancer se cache, en tout cas pour moi, malgré mon cancer qui est en sans cesse progression c’est un remède efficace.

33361577_1721746064605232_1171280952198955008_n (1).jpg

  • Est ce que Partager ton histoire sur les réseaux t’a aidé ? 

Oui et non, j’ai toujours eu ce besoin de partager mes aventures alors oui ça m’a fait du bien de m’extérioriser en racontant mes péripéties et surtout avoir du soutien via les likes et les commentaires. Mais beaucoup de gens on été médisant, des amis proches, en disant que je faisais du buzz avec mon cancer, que j’en parlais trop et que je finissais par soûler. Beaucoup d’amis sont partis à cause de ça. J’ai un peu fait le tri, j’ai crée un instagram où j’ai rencontré des femmes comme moi, j’ai lié des amitiés, et on se raconte notre quotidien. Je fais la part des choses, je partage avec les gens qui me suivent sur mon insta, et pour les autres j’en parle quand on me pose des questions. Aujourd’hui j’ai un instagram, un blog, et une page fb lié à mon blog, comme ça je ne cible que les gens que ça intéressent. Mais j’ai très mal vécu les reproches de certains amis

  • Quels sont tes rêves ? 

Je rêve de fonder une famille avec mon compagnon, avoir notre chez nous, nous marier, et vivre heureux et amoureux.

Reprendre éventuellement un travail un jour pour venir au besoin de ma famille.

33532247_1721746131271892_2331558374279217152_n.jpg

  • Quels sont tes projets ?

Concernant mes projets, aufeminin m’a contactée afin de partager mon histoire, et l’association « Le Combat d’une vie » afin de présenter des portraits de femmes fortes. C’est un peu la seule chose que je peux faire. Aider les autres et partager mon combat. J’ai aussi crée mon blog afin d’aider les gens isolés avec un cancer car on a tendance à chercher  beaucoup d’aide sur internet. Alors je suis partante pour tous les projets qui incitent à aider les futurs malades ou encore montrer la force qu’on peut avoir avec un cancer. (je l’ai pas précisé dans l’interview mais j’aimerais aussi écrire un livre si quelqu’un sait comment on pourrait m’aider hihih)

  • Si aujourd’hui le monde t’écouterait qu’est ce que tu aurais à dire ? 

Je dirai qu’il faut vivre à fond toutes les émotions, les bonnes comme les mauvaises. La plus part des gens avec des maladies comme la mienne donnent le conseil de ne plus se prendre la tête avec des futilités.  Mais le jour où on ne se prend plus la tête avec des futilités c’est qu’on n’a plus rien à perdre, et quand on n’a plus rien à perdre c’est qu’on est condamné. Quand je me prends la tête pour des futilités, je ne laisse pas de place au cancer. Je laisse la place aux choses de la vie, donc laissez place aux choses de la vie, gueulez, pleurez, riez, énervez-vous mais sans que cela vous bouffes. Si votre patron vous énerve, ne culpabilisez pas de vous énervez pour ça alors que votre voisine se bat contre un cancer. Ce n’est pas parce qu’on a un cancer que votre patron devient gentil. Énervez vous et soyez heureux d’être énervé pour ça, soyez heureux que vos problèmes ne soient pas plus grave.

33577300_1721746167938555_3011790505731162112_n.jpg

Dessin by Charlotte

 

 

Un commentaire sur “Interview – (par Flawless-wife)

Ajouter un commentaire

  1. j’aime me promener sur votre blog. un bel univers où j’aime me poser. Très intéressant et bien construit. Vous pouvez visiter mon blog. à bientôt.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :