Fanny’s story

Je me présente, je m’appelle Fanny, j’ai 25 ans, un peu extravertie, folle, et beaucoup trop dynamique. J’habite en banlieue parisienne en Seine-Saint-Denis, je suis d’origine Portugaise, Suisse et Alsacienne (un sacré mélange), à part ça, j’ai plutôt une vie normale, je suis étudiante en communication, passionnée par le sport, je sors souvent avec mes amis en boîte, au restaurant, et j’adore prendre soin de moi. Je suis aussi passionnée de mode et de produits de luxe. Bref, une vie banale entre Paris et la banlieue.

30118579_1678707442242428_1960606769_n.jpg

Mais à mes 23 ans, la vie en a voulu autrement. Six mois avant de pouvoir valider mon Master 2 en communication, j’ai découvert une boule qui poussait dans le bas de mon ventre. J’ai mis du temps avant de m’inquiéter, puis j’ai enfin décidé de passer une échographie pour être sûre, premièrement, de ne pas être enceinte. J’y étais presque … j’étais enceinte de deux boules de 10 cm juste au dessus des ovaires. A partir de ce moment là tout a été très vite, scanner, prise de sang, hospitalisation, IRM, biopsie et 3 semaines après, j’ai eu le verdict, le 18 janvier 2016 on m’annonce que j’ai un Sarcome de haut grade, un sarcome des tissus mous, plus exactement une tumeur desmoplastique à petite cellules rondes, pour faire court et en bref, ce mot que personne n’a envie d’entendre : j’avais un cancer à 23 ans.

Pas n’importe quel cancer, un cancer rare, agressif, et selon les dires du médecin j’allais en chier, malheureusement il avait raison. Bien entendu, tout s’est arrêté à côté : mes études, mon travail, le sport… Les chimios ont commencé très rapidement, 4 jours en hospitalisation, 1 semaine pour se remettre et rebolote en hospitalisation, et ça pendant 3 mois de février à avril 2016, j’ai perdu mes cheveux au bout de 2 semaines, et perdu 10 kilos à la fin des 3 mois entre vomissements et perte d’appétit. Puis enfin j’ai pu passer au bloc pour me retirer tout ce bazar, le 19 mai 2016, j’allais avoir une CHIP, une Chimio-Hyperthermie Intra-Péritonéale, en gros on coupe d’abord les tumeurs, puis on injecte de la chimio directement dans le bide pour tout irradier, bref encore un truc super lourd. En soi l’opération s’est bien passée, mais j’ai eu des complications post-opératoires, des hémorragies internes, j’ai dû être réopérée 2 fois d’affilé…mon coeur s’est arrêté le 16 juin 2016 en plein bloc opératoire, je faisais un arrêt cardiaque dû aux trop nombreuses anesthésies. Mon coeur est reparti mais pas suffisamment pour se débrouiller seul, pour m’éviter trop de souffrances, j’ai été placée en coma artificiel, avec un coeur artificel « l’ECMO ». Les médecins ont annoncé à ma famille que c’était surement la fin, ou sinon que je serais un légume. Mais si je suis là à vous écrire, c’est que j’ai fait démentir la médecine, je suis bien vivante et loin d’être un légume. Bien sûr, la réeducation a  été longue et difficile. Je suis restée 10 jours dans le coma, bon j’ai quand même une insuffiance cardiaque aujourd’hui qui m’empêche de vivre ma vie comme je le voudrais. Je suis restée intubée à mon réveil pendant 4 jours, j’avais les mains attachées pour éviter de m’extuber moi même, j’étais sous morphine et kétamine pour éviter trop de souffrance.

IMG_1183.JPG

Le 16 juillet 2016, j’ai enfin pu rentrer chez moi, en hospitalisation à domicile, et en chaise roulante.

IMG_1231.JPG

Et puis il a fallu repenser au cancer, j’ai passé un examen de contrôle, mais il était corriace, malgré tout ça, il restait encore de petits nodules, mon cancer s’était  métastasé.

Depuis, je passe de médoc en médoc pour tenter de le stabiliser, d’essai clinique en essai clinique, j’ai très peu de chance de guérir, mais on fait le max pour le faire reculer le plus longtemps possible tout en essayant de préserver au max ma qualité de ma vie.

Alors me voilà, je me lance dans l’aventure du blog, pour extérioriser, mais aussi aider les autres malades. Malgré tout ça, j’ai toujours pris soin de moi, alors j’ai envie de partager avec vous mes astuces, mes soins, et tout ce que j’ai fait pour vivre au mieux le cancer.

IMG_1197.JPG

Et voila une petite photo de moi avant tout ça :

IMG_0882.JPG

 

9 commentaires sur “Fanny’s story

Ajouter un commentaire

  1. C’est dingue … j’ai le même cancer que toi ( tumeur desmoplastique a petite cellules rondes) et je l’ai découvert la même année et j’ai aussi fait une chip….
    Et je suis d’origine alsacienne.
    Sa a commencer à 26 ans et là j’en ai 29…

    J'aime

    1. Coucou ! C’est tellement rare, tu aurais un Instagram, facebook ou un e-mail pour que l’on puisse discuter ? Merci 😀

      J'aime

Répondre à Lucile Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :